Cet article a paru dans le numéro de décembre 2019

Suite à notre article dans le précédent numéro sur les bases spirituelles de l'action sur le climat, nous avons demandé à des Amis dans cinq pays européens de témoigner de leurs expériences lors de manifestations récentes visant à tirer la sonnette d'alarme sur la crise du climat.

 

KEHL/STRASBOURG


Au début de cette année, j’étais assez déprimé par les effets que ne manquera pas d’avoir le changement climatique sur notre planète terre, détruisant les conditions nécessaires à la vie telle que nous la connaissons aujourd’hui…

Entourés d’autres Quakers à la réunion de recueillement régionale, ma dépression s’est transformée en message pendant le recueillement. Un message de peur et de tristesse, de questions et de questionnement de nos façons de vivre qui contribuent au changement climatique mondial.

Au même moment, j’ai entendu parler de Friday For Future (FFF - Vendredi pour l’avenir), mouvement à l’initiative de cette jeune fille courageuse, Greta Thunberg, en Suède. Pour moi, c’était le signe de lutter contre la résignation et de s’emparer de notre responsabilité en faveur de notre planète.

Avec ma classe adaptée, j’ai jusqu’ici participé à trois reprises à des évènements de FFF. Par exemple, nous avons peint de grandes pancartes « nous voulons aussi un futur », illustrées de photos d’ours polaire en 2009, visiblement encore bien nourri, et en 2019, amaigri. J’aurais espéré plus de participants à ces évènements ici à Kehl, je nous ai sentis faisant partie d’un plus large mouvement à l’échelle mondiale. J’étais ravi de lire dans les journaux que des millions de personnes, particulièrement des jeu-nes, participaient aux évènements de FFF de par le monde. Ils criaient « Nous sommes ici et nous sommes bruyants car vous nous volez notre avenir ! »

Préserver notre planète est l’un de nos témoignages quakers auquel je veux être fidèle. Nous avons plus que jamais besoin de ce témoignage.

— Mike Zipser

 

OSLO

Nous sommes 150 quakers en Norvège, la paix est naturellement notre problématique la plus emblématique, il y a toujours des groupes de quakers aux manifestations contre la production norvégienne d’armes et leur export.

De plus en plus, nous prenons tous conscience que le changement climatique est notre problématique la plus grave.  Nous réalisons que l’adolescente Greta Thunberg est une voix vitale et que notre devoir est d’aider tous les jeunes gens qui espèrent être entendus par leur grève pour le climat.

Nous savons que nous devons joindre nos forces avec d’autres activistes. En Norvège nous avons un groupe de Grands-Parents pour le Climat très actif, et il y a toujours un certain nombre de quakers présents à leurs manifestations.

Les étudiants et autres jeunes activistes organisent des manifestations tous les vendredis en face du Parlement. Pas nécessairement des “manifestations silencieuses”, au contraire la plupart des activités ces jours-ci ont consisté à organiser un RUGISSEMENT collectif pour réveiller les politiques. Beaucoup de quakers sont ravis de participer à de telles manifestations. C’est si bon de rugir !

Plus dans l’esprit de « la manière quaker », un petit groupe se rassemble tous les lundis en face du Parlement. Nous restons assis sur le trottoir avec un simple panneau disant « Silence pour le climat ». Si nous voulons organiser notre propre manifestation, je suis sûre que les quakers choisiront de former une ligne en silence au milieu d’une rue passante, avec des panneaux faits main expliquant aux passants nos inquiétudes.

— Kristin Eskeland

 

PAYS BAS

Les Quakers hollandais sont également impliqués dans le mouvement grandissant pour le climat. Le 27 septembre, plus de 30 000 personnes ont participé à La Haye à une manifestation organisée par « Fridays for Future » [Les Vendredi pour le Futur]. Des Quakers de tous âges ont marché ensemble pour faire entendre leurs voix.

Deux Quakers ont aussi organisé une réunion de recueillement pendant la semaine internationale de la rébellion, « Rebels without borders », organi-sée par Extinction Rebellion. « C’était génial de pouvoir terminer une journée intense et turbulente avec un moment de silence et de prière. »

Nous avons lu dans les Conseils et questions : « Respecte les lois de l’État, mais que ta loyauté principale soit envers les exigences de l’Esprit. Si tu te sens appelé par des convictions fortes à enfreindre les lois, consulte profondément ta conscience. Demande à ton assemblée de te soutenir dans la prière afin que tu puisses discerner le bon chemin. » Un Ami maintenu en détention pour le blocage d’un pont à Amsterdam explique « Rester assis pendant le blocage entouré par ces personnes, j’ai senti mon cœur battre comme il le fait juste avant de prendre la parole à une réunion de recueillement. »

D’autres activités incluent « Grootouders voor het klimaat » (Grands-Parents pour le climat), fondé par un Quaker hollandais. Ils manifestent devant l’entrée du Parlement toutes les deux semaines, prenant à partie les hommes et femmes politiques avec leurs inquiétudes pour leurs petits- enfants et travaillent avec les parlementaires qui traitent des sujets environnementaux. Ils font partie d’un mouvement international également présent en France http://grandsparentsclimatfrance.fr/.

— Mieke van Opheusden

 

LONDRES

Hormis la tenue régulière de réunions de recueillement dans la rue, la plupart des actions concernant l’urgence climatique par les Quakers londoniens sont portées individuellement plutôt que sous la bannière quaker.

Les Quakers offrent un soutien organisé dans les commissariats de police pour les manifestants qui sont arrêtés. J’ai été impliquée dans la manifestation du 10 octobre à l’aéroport. Je suis arrivée à l’aéroport un peu après 9h, heure à laquelle l’action de masse devait commencer. Les manifestants s’étaient déjà collés (littéralement) au sol et entre eux à l’endroit où la gare Docklands Light mène directement au hall d’arrivée et de départ.

Peu après cela la gare a été fermée par les autorités, les trains ne s’y arrêtaient plus et des bus de remplacement avaient dû être déployés. Un grand nombre de personnes faisaient la queue pour être arrêtées à l’entrée principale, ce qui a conduit à une fermeture de l’ensemble des infrastructures aéroportuaires. J’ai été longuement interviewée par un journaliste de Reuters. J’ai insisté sur les motivations qua-kers de mon implication. J’ai également pu aider une femme âgée (bien que plus jeune que moi) venant du Pays de Galles. Elle avait été séparée de son groupe. Elle était en train de demander à la police de l’arrêter et a finalement persuadé un officier de le faire. En dehors de cela, je suis essentiellement restée dans les parages à offrir un soutien moral à chaque personne arrêtée et transportée ailleurs.

— Judith Roads

 

PRAGUE

Le 23 août, avec trois amis rebelles, nous avons bloqué l’entrée du Ministère du Développement régional tchèque pour attirer l’attention sur la catastrophe climatique et la nécessité de commencer la décarbonisation le plus tôt possible. J’ai tagué la demande d’Extinction Rebellion (XR) sur le trottoir. La police a pris nos identités puis nous a laissés après que nous avons refusé de stopper volontairement notre acte de désobéissance civique.

Le personnel du ministère nous a proposé une rencontre avec le secrétaire d’état le lundi suivant si nous cessions notre blocage.  C’était tentant mais je me suis rendu compte que ce ne sont pas les politiques qui nous sortiront de cette crise.

Le personnel du ministère a été visiblement déçu de notre refus. La déception s’est transformée en stupeur lorsque j’ai commencé à taguer « XR » (le logo d’Extinction Rebellion) et l’année 2025 sur les portes en verre. Quelques mots à la peinture semblent un appel au réveil approprié à la lumière de ce que nous dit la science.

La police est arrivée, et a remarqué comme prévu le spray de peinture et mes doigts verts. Ils m’ont emmené au poste de police pour suspicion de vandalisme sur un bâtiment officiel. Leur langage corporel et les regards croisés occasionnellement exprimaient de la sympathie et de la curiosité sur les raisons qui poussent un entrepreneur de 47 ans, doté d’un diplôme universitaire, avec quatre enfants, à commettre à tel acte.

Je me le demande aussi quand je me rappelle les mois précédents à me préparer. Je me souviens d’une réunion avec un avocat de Prague pendant laquelle j’ai compris pour la première fois que taguer un bâtiment est un acte crimi-nel, peu importe avec quelle peinture. Je me souviens être sorti de la réunion avec les genoux qui tremblaient. Allais-je vraiment devenir un criminel, même si nous utilisons une peinture lavable ?

J'avais hésité pendant des mois en raison des risques pour mon travail. Je me suis souvenu des épisodes de dépression climatique quand j’ai serré mes deux fils adultes dans mes bras et que j’ai vu dans leurs yeux qu’ils comprenaient les actes de leur père.

Quand je suis sorti du poste de police, les autres rebelles avaient nettoyé la peinture lavable sur les portes et le trottoir, et le procureur de Prague a requalifié l’acte criminel en offense civique compte tenu de l’usage de peinture écologique. Trois jours plus tard, j’ai été invité à venir récupérer la bombe de peinture confisquée. En échange, j’ai laissé à la police une copie d’un excellent article au sujet de la catastrophe climatique.

Je referai bientôt un tour au poste de police si la situation l’exige. Seule une désobéissance civique de masse aura un effet. Une rencontre avec le ministre n’en aura pas. Alors que nous sommes forcés à l’escalade dans nos actions non-violentes mais disruptives, j’ai peur des conséquences mais je sais qu’on ne pourra pas m’arrêter. Maintenant je suis prêt.

— Arne Springorum

Associations quakers auprès des institutions internationales

QCEA - www.qcea.org
Le «Quaker Council for European Affaires » (en français “Conseil Quaker des Affaires Européennes”) est une organisation non-gouvernementale représentant la Société religieuse des Amis auprès des Institutions de l’Union européenne à Strasbourg et Bruxelles.


QUNO - QUAKER UNITED NATIONS OFFICE
Le “Quaker United Nations Office (QUNO)” (en français “Bureaux quaker auprès des Nations unies”) est une organisation non-gouvernementale représentant la Société religieuse des Amis (quakers) auprès de l’Organisation des Nations unies à Genève et New York.

 

Associations humanitaires quakers

American Friends Service Committee 
www.afsc.org

L' "American Friends Service Committee (AFSC) " est une organisation humanitaire internationale dépendant de la branche américaine de la Société religieuse des Amis.
Elle a obtenu en 1947, avec le British Friends Service Council (aujourd'hui Quaker Peace and Social Witness, également lié aux quakers), le prix Nobel de la paix pour ses actions envers les civils victimes de la Seconde Guerre mondiale.

Groupes quakers en France

Assemblées quakers nationales voisines

Quakers au Royaume-Uni
quaker.org.uk

Quakers en Belgique et au Luxembourg 
qkr.be

Quakers en Italie
amicidelsilenzio.it

Quakers en Allemagne
quaeker.org

Quakers en Suisse
swiss-quakers.ch