La Lettre des Amis - le bulletin des Quakers en France

La Lettre des Amis est publiée trois fois par an par le Centre Quaker International, une association loi 1901 à Paris. Elle est  distribuée gratuitement par courriel en format PDF.  Vous trouverez sur cette page quelques articles de la Lettre qui vient de sortir et des numéros précedents. Si vous souhaitez vous abonner au bulletin afin de le recevoir par courriel, envoyez un mail à lalettredesamis@quakersenfrance.org

Recommandations concernant l’écriture d’un article dans la Lettre des Amis...

TELECHARGER LA LETTRE DES AMIS :

Mars 2014
   Juin 2014
   Sept 2014
   Déc 2014  Mars 2015   Juin 2015   Sept 2015   Dec 2015
Mars 2016   Juin 2016   Sept 2016   Déc 2016  Mars 2017   Juin 2017   Sept 2017   Déc 2017
Mai 2018     Sept 2018   Déc 2018   Avril 2019   Août 2019     Déc 2019
Avril 2020     Sept 2020    Déc 2020   Avril 2021     Sept 2021    Déc 2021
Avril 2022     ÉTÉ 2022      Déc 2022
Printemps 2023

Nous sommes tous les hérétiques de quelqu’un : les Catholiques romains les hérétiques des Orthodoxes ; mais Rome a eu l’amabilité de rendre à Constantinople la pareille ; les Protestants les hérétiques du Vatican ; mais aussi, les Anabaptistes les hérétiques des Réformateurs ; et une mention spéciale pour les Unitariens, ou les chers Quakers, hérétiques de tout le monde.

Après, voyons plus large et généreux : les Chrétiens hérétiques des Juifs ; les Bouddhistes hérétiques des Hindous ; les Turcs hérétiques des Chrétiens ; les Chrétiens hérétiques des Musulmans.

Ou bien encore, les Communistes hérétiques des Capitalistes avec une touchante réciprocité ; les Musulmans, les Catholiques hérétiques des Laïcs ; les Intégristes hérétiques des Interreligieux.

Et puis, les Mon-Beaufs hérétiques des Soixante-huitards ; les Femmes voilées hérétiques des Femmes en string ; les Protectionnistes hérétiques des Libéraux ; les Pesticidiens hérétiques des Ecolos ; les Contre-l’avortement hérétiques des Pour...

Et n’avons-nous pas tous nos propres hérétiques ? Bien à nous, personnels ?... Plus ou moins... intenses. Certes, nous ne les brûlons pas ni les tuons avec des armes. Mais les tuons-nous avec le mépris ? La moquerie ? Avec nos petites piques ou avec nos grosses machines ? Avec notre orthodoxie impitoyable.

C’est pourquoi la pratique du silence me semble indispensable : fermer ma g... ; écouter.