Un blog pour partager nos croyances, nos activités, notre histoire et nos engagements - un aperçu des Quakers en France.

Il y a probablement autant de réponses à ces deux questions qu'il y a de personnes sur cette planète. Il est beaucoup plus facile de dire ce qu’elle n'est pas. La paix n'est pas simplement l'absence de guerre, et la violence prend de nombreuses formes. Des conflits se produiront toujours et parvenir à la paix mondiale est probablement un objectif qui ne sera jamais entièrement réalisable. Il est cependant possible d'œuvrer pour un monde où les conflits peuvent être résolus par des moyens pacifiques ; par la négociation, la réconciliation et par la compréhension partagée des contextes dans lesquels nous vivons. La recherche de la paix est une partie permanente et essentielle de la condition humaine.

Comment y parvenir ? Penser à la structure de l’oignon peut être une analogie utile. L'oignon entier représente la paix mondiale où les nations vivent en harmonie entre elles. Pour y parvenir, la couche externe doit être décollée pour révéler l'étape sous-jacente, celle de la paix relationnelle. À moins que nos relations avec les autres au niveau personnel ne soient en harmonie, la paix mondiale reste un rêve lointain. En ôtant cette couche intérieure nous révélons le bulbe de l’oignon, le centre de notre être, la paix intérieure. Ce n'est qu'en trouvant la paix intérieure que nous pouvons atteindre la paix relationnelle puis la paix globale.

Quel est le rôle de l'éducation ? Il existe essentiellement deux approches dans l'éducation à la paix ; nous pouvons enseigner « sur » la paix et nous pouvons enseigner « pour » la paix. Chaque approche a svaleur intrinsèque et l’une n’exclut pas l’autre mais quelle est leur différence ? « Sur » la paix, c'est apprendre, par exemple, les Nations Unies, la Cour internationale de justice, les traités de paix importants et, bien sûr, la façon dont les nations ont résolu les conflits à la fois internes et externes. Cependant, enseigner « pour » la paix est la clé pour faire évoluer un monde où les conflits peuvent être résolus sans prendre les armes.

Qu'est-ce qui est déjà réalisé ? Il existe de nombreux exemples de programmes d'enseignement dans les écoles qui sont axés sur le développement des compétences de résolution des conflits par le biais de processus tels que la médiation, la justice réparatrice et la négociation. Dans un monde idéal, l'éducation à la paix devrait être intégrée dans les programmes nationaux, placée au cœur de tout enseignement et constituer un véhicule pour enseigner un large éventail de matières et de compétences de base. Il existe une grande interconnexion entre les problèmes auxquels le monde du vingt-et-unième siècle est confronté : changement climatique, déplacements de populations, insécurité alimentaire et conflits.

Ainsi, l'éducation à la paix a le potentiel de permettre aux jeunes de développer les compétences nécessaires pour résoudre les conflits pacifiquement. Bien que nous puissions montrer l'exemple, l'avenir est dans le cœur, les mains et l'esprit des jeunes d'aujourd'hui.

-- Helen Horton

Pour plus d’information des actions en faveur de l’éducation à la paix en France, voir :

Coordination pour l’éducation à la non-violence et à la paix : http://education-nvp.org/
Collectif 21 Septembre https://www.21septembre.org/

NOUS CONTACTER

Secrétaire national (clerk) : secretaire@quakersenfrance.org
Questions générales : questions@quakersenfrance.org
La Lettre des Amis - Le bulletin des Quakers en France (abonnements, questions) : lalettredesamis@quakersenfrance.org
Le Centre Quaker International à Paris : quaker.paris@gmail.com

Adresse postale :

Centre Quaker International
114 rue de Vaugirard
75006 Paris