Pour savoir plus sur les Quakers...

Tout le monde est bienvenu à une Assemblée Quaker. Les Amis – comme les Quakers s’appellent entre eux – sont toujours très heureux quand des personnes veulent en savoir plus à leur sujet. Cela peut prendre un peu de temps. Le mieux est, pour chacun/e, d’assister à plusieurs Assemblées et de faire quelques lectures. Voici, par exemple, quelques conseils de lecture en français :

Présentation générale :

- Robert BARCLAY, La lumière intérieure, source de vie.
Introduction et traduction par Georges Liens.
Paris, Éditions Dervy, 1993.

- Jeanne Henriette LOUIS, La Société religieuse des Amis (Quakers),
Turnhout, Brépols, collection « Fils d’Abraham », 2005, 166 p.

- Édouard DOMMEN, Les Quakers, Paris, Le Cerf, 1990.

 

Sur l’histoire des Quakers américains :

Jeanne Henriette LOUIS, Jean Olivier HÉRON, William Penn et les Quakers : ils inventèrent le Nouveau monde. Paris, Gallimard, 1990.

Antoine BÉNÉZET - (m. en 1784, enseignant philanthrope et antiesclavagiste américain, d’origine française. Il fut l’un des fondateurs de la Pennsylvanie) - Observations sur les Quakers, Maisons-Laffitte, Éditions Ampelos, 2013.

Pour une approche plus active et rapide : Il existe, en ligne, d’excellents articles sur les Quakers :

Société religieuse des Amis 
Chronologie de l'histoire des quakers

Les Quakers : une société sans hierarchie

 

Où nous trouver en France...

Le Quakerisme est un mode de vie, plutôt qu'un dogme ou une doctrine. Il repose sur la conviction qu'en regardant au plus profond de leur cœur, les êtres peuvent avoir une communication directe avec la force qui nous dépasse, qu’on l’appelle Dieu, le Christ vivant, l’énergie créatrice de l’univers, ou de quelque autre manière. Cette expérience ne peut pas, en fin de compte, être décrite par des mots, mais c’est sur celle-ci que les Quakers fondent toute leur vie.

Le mouvement Quaker a émergé au milieu du XVIIe siècle. Ses partisans s’appelaient eux-mêmes « Amis de la Vérité », ou simplement « Amis ». « Vous êtes mes amis », avait dit le Christ à ses apôtres. « Le nom de Quakers (« Trembleurs ») était un surnom injurieux utilisé par leurs adversaires, mais les Amis ont fini par l’adopter eux-mêmes. Aujourd'hui « Ami » et « Quaker » ont la même signification et sont utilisés de façon interchangeable. Le titre officiel est «Société religieuse des Amis (Quakers) », et, dans notre pays, nous nous présentons aujourd’hui comme « Quakers en France ».

mfw

Les attitudes fondamentales des Amis se manifestent à travers certaines idées et pratiques, personnelles et collectives, dont les plus importantes sont les suivantes :

* Dans leurs Assemblées, les Quakers ne chantent pas d’hymnes, et ils n’utilisent pas de livres de prières, mais ils sont dans l’attente, en silence, de ce qu’ils appellent la Lumière, ou, à défaut de meilleur terme, le Divin. Il peut arriver que quelqu’un rompe ce silence et parle brièvement, prononce une prière ou fasse une lecture tirée de la Bible ou d’autres livres spirituels.

* Les Amis sont à l’écoute des enseignements de Jésus de Nazareth ainsi qu’ils sont rapportés dans les Évangiles. Ils essaient aussi de vivre dans l'esprit de l’amour qui pardonne, tel qu’il a été manifesté dans sa vie et dans sa mort, et qui a été, depuis lors, une source de force et d’inspiration pour ses disciples. Cela n’empêche pas, cependant, de nombreux Quakers de se reconnaître une dette à l’égards des saints et des sages d’autres religions ou sans religion déclarée.

culte quaker* Les Quakers ne considèrent pas que l’autorité ultime puisse résider dans une Église ou toute autre organisation. Ils ne considèrent pas davantage comme autorités la lettre de la Bible ou tout autre écrit. Ils essaient d’accéder à l'esprit qui a inspiré les auteurs. Cela ne signifie pas que chaque Ami est son, ou sa, propre autorité. L’appartenance au groupe produit une discipline douce que les Amis acceptent volontiers.

* Les Amis traitent également des affaires internes de leur Société en suivant les principes du culte en silence, en s’en remettant, pour eux-mêmes et les questions à débattre, à la présence divine. Les travaux sont menés par un secrétaire, qui modère la discussion et consigne, en même temps, par écrit, les résultats du discernement collectif atteint par le groupe à ce moment là, sans aucun recours à un vote.

* Les Quakers ont tendance à vivre simplement, mais ils ne sont pas vraiment puritains. Par exemple, certains Amis sont abstinents, tandis que d'autres boivent de l'alcool, avec modération.

* Les Quakers reconnaissent un seul régime de vérité. C’est pourquoi ils n’ont pas besoin de prêter serment. Cette attitude se reflète aussi dans la manière dont ils évitent les opérations spéculatives et les jeux de hasard.

* Les Quakers ne pratiquent ni n’approuvent les discriminations de sexe, de classe sociale ou de race. La voie Quaker implique la non-violence en pensée, en parole et en acte. La plupart des Quakers refusent de participer à la guerre et manifestent clairement leur opposition à sa préparation. La Société des Amis est considérée comme une des « Églises de la paix », comme on appelle traditionnellement celles qui défendent la même position.

* Les Quakers occupent une place importante, à travers de nombreux pays, dans l’aide aux personnes défavorisées, bien que beaucoup de gens qui admirent ce travail ne soient pas toujours conscients des motivations religieuses qui inspirent ces actions.

Finalement, il est fondamental, dans la voie Quaker, de rester ouvert à de nouvelles idées quelle qu’en soit la source, d’accepter des avis différents, et de travailler à la réconciliation, partout où il y a des conflits et des agissements hostiles. Il ne faudrait pas croire, cependant, que les Quakers sont des gens incroyablement vertueux. Comme d'autres, ils ont des défauts et ne sont pas toujours à la hauteur de leurs propres objectifs. Ils ne prétendent pas davantage que leur chemin soit le seul vrai. Ils ont simplement trouvé que ce chemin était bon pour eux.

Les Amis sont heureux d’expliquer ce que le Quakerisme signifie pour eux, mais ils ne font pression sur personne pour qu’on les rejoigne. Ils laissent les gens libres de décider si la voie Quaker est vraiment faite pour eux.

Associations quakers auprès des institutions internationales

QCEA - www.qcea.org
Le «Quaker Council for European Affaires » (en français “Conseil Quaker des Affaires Européennes” est une organisation non-gouvernementale représentant la Société religieuse des Amis auprès des Institutions de l’Union européenne à Strasbourg et Bruxelles.


QUNO - QUAKER UNITED NATIONS OFFICE
Le “Quaker United Nations Office (QUNO)” (en français “Bureaux quaker auprès des Nations unies”) est une organisation non-gouvernementale représentant la Société religieuse des Amis (quakers) auprès de l’Organisation des Nations unies à Genève et New York.

 

Associations humanitaires quakers

American Friends Service Committee 
www.afsc.org

L' "American Friends Service Committee (AFSC) " est une organisation humanitaire internationale dépendant de la branche américaine de la Société religieuse des Amis.
Elle a obtenu en 1947, avec le British Friends Service Council (aujourd'hui Quaker Peace and Social Witness, également lié aux quakers), le prix Nobel de la paix pour ses actions envers les civils victimes de la Seconde Guerre mondiale.

Assemblées quakers nationales voisines

Quakers au Royaume-Uni
quaker.org.uk

Quakers en Belgique et au Luxembourg 
qkr.be

Quakers en Italie
amicidelsilenzio.it

Quakers en Allemagne
quaeker.org

Quakers en Suisse
swiss-quakers.ch